Marc RIGHETTI. Conseil en Homéopathie Uniciste.
22, rue du Lieutenant François Fromentin - Esc D3 - 56000 VANNES - Tél : 06 64 42 31 77 - contact@actionhomeo.fr

Action Homéo
Marc RIGHETTI

06 64 42 31 77

contact@actionhomeo.fr

COVID 19 et coup d'état sanitaire

 

Je me suis décidé à écrire cet article en raison de l'arrêté rendu par le Conseil Constitutionnel ce jour (le 05/08/2021).
La validation du pass sanitaire avalise donc une vaccination forcée qui ne veut pas dire son nom, ce qui va à l'encontre de la liberté de choisir son traitement et de disposer de son corps.

 

Le gouvernement et les médias perroquets nous serinent à longueur de journée que la seule solution contre le Covid19 est la vaccination.

Ceci est faux.


Vous trouverez sur internet de nombreux articles qualifiés de complotistes qui nous expliquent que l'hydroxychloroquine associée avec du zinc et de l'azithromycine donne d'excellents résultats.
Je connais personnellement des médecins qui ont testé ce traitement avec succès sur des patients assez mal en point.
Olivier Veran, notre bon ministre de la santé s'est empressé d'interdire aux médecins d'utiliser ces molécules juste après une étude frauduleuse publiée dans le Lancet, un journal médical de référence au niveau mondial. Assez rapidement le journal s'est aperçu de la fraude, a retiré l'article et a publié des excuses. Voir le résumé ici : https://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/bouches-du-rhone/marseille/covid-un-an-apres-le-lancetgate-retour-sur-la-saga-de-l-hydroxychloroquine-porte-par-le-pr-raoult-a-marseille-2118199.html
Comment se fait-il que notre ministère de la santé soit néanmoins resté sur sa position d'interdiction ? 
On a aussi parlé d'une toxicité de la molécule. Mais, nos médecins ne font-ils pas justement 10 ans d'études pour gérer ce genre de problème quand il se manifeste ? Les chimiothérapies ne sont pas toxiques ? Tous les jours, les médecins sont potentiellement confrontés à des problèmes quand ils introduisent un nouveau traitement. Et là, pour cette molécule qui est utilisée depuis des décennies partout dans le monde, le ministre estime que les médecins ne sont pas qualifiés pour gérer la toxicité et assez stupides pour continuer à prescrire un médicament dont ils constateraient qu'il ne fonctionne pas sur le covid ? Messieurs-dames les médecins, voyez la haute opinion que se fait votre ministre de vous. 
Ou alors, il avait peut-être peur que beaucoup d'entre-eux trouvent que finalement ça marche plutôt pas mal ?

 

Ensuite, ce fut le cas de l'Ivermectine, habituellement utilisée pour la gale et les parasitoses.
Interdiction formelle d'en prescrire pour autre-chose que ça, sous peine de sanctions disciplinaires.
Là encore, je connais personnellement des petits curieux qui ont voulu se faire leur propre idée et ont donné l'Ivermectine a des malades du Covid. Une fois de plus le traitement a très bien fonctionné et continue encore de fonctionner discrètement, évitant ainsi des hospitalisations et des décès.
Même l'institut Pasteur nous montre timidement à travers une expérimentation animale, l'efficacité de l'ivermectine sur le covid19 : https://www.pasteur.fr/fr/espace-presse/documents-presse/ivermectine-attenue-symptomes-covid-19-modele-animal et https://www.embopress.org/doi/full/10.15252/emmm.202114122 

En Israël aussi, pays très vacciné, ça bouge aussi et cette fois avec des humains : https://www.lefigaro.fr/sciences/covid-19-l-ivermectine-traitement-miracle-ou-enieme-fausse-piste-20210715?fbclid=IwAR3_p0XaiEu9YwUp-fRVGdhce_1qMAvKFr7tuxeXtmba6_1svGQuKgi9xKE

 

Néanmoins, en France il n'y a pas de traitement possible ! C'est comme ça. Et malheur à celui ou celle qui essaiera de prétendre le contraire ! Voyez comme Didier Raoult ou Gérard Maudrux sont moqués, même par leurs pairs qui n'ont même pas eu la curiosité de tester par eux-mêmes. Suivre le troupeau rassure les animaux grégaires que nous sommes.

 

Je pourrais également vous parler des centaines de cas traités avec succès en France par homéopathie. Mais ce n'est que du placebo, c'est bien connu.

 

Ces derniers temps, essayer de penser pas soi-même, se faire sa propre idée, faire son expérience, regarder autour de soi au lieu de simplement écouter les médias dominants, c'est très mal vu. Nous sommes à l'heure de la pensée unique. Si le Président et le Ministre disent qu'il n'y a pas de traitement, il n'y en a pas !

 

Finalement, les médecins pourraient presque se recycler éleveurs de porcs industriels. On leur demande le même boulot : appliquer les consignes et protocoles des fournisseurs, sans se poser de question !

 

Donc, la seule solution, c'est la vaccination. Ouf, nous sommes sauvés.

 

Avant d'en venir aux chiffres de l'Agence Nationale de Sécurité du Médicament, qui relativiseront la sécurité et l’innocuité tant vantées par nos chers gouvernants, posons-nous une petite question : à qui profite le crime ?

 

Les plus paranos d'entre-nous voient un plan de contrôle massif de la population, d'autres un plan d'extermination et je ne sais quoi d'autre.
Je ne me moquerai pas d'eux car qui aurait crû possible ce qu'on fait Hitler en Europe, Staline en URSS ou Pol Pot au Cambodge. Je m'arrête, il y en aurait beaucoup trop à citer.
Bref, nous saurons probablement dans quelques années la raison de tout cela.

 

Mais on peut au moins soupçonner dans le moins pire des cas, des raisons purement financières.
En effet, qu'est-ce qui rapporte plus à l'industrie pharmaceutique ?
Fourguer de l'hydroxycholoquine ou de l'ivermectine fabriquées en Inde et libre de droit à ceux qui font des formes symptomatiques ? Mauvais deal, mon ami.

Par contre, si on arrive à faire vacciner toute la population mondiale tous les ans pendant quelques années avec un produit vendu au prix fort, ça y en a très très bon !

 

Surtout que les français ont l'impression que c'est gratuit, alors qu'il faudra payer l'addition à la fin avec nos impôts et nos cotisations sociales ! Tout a un prix.

Vous vous demandez ce que nos dirigeants y gagnent dans tout ça ? Regardez le passé, de notre pays et de bien d'autres, vous trouverez des réponses probables à vos interrogations. Les scandales politico-financiers ne manquent pas.

 

Petit détail, nos instances dirigeantes, en décrétant qu'il n'y a pas de traitement portent probablement la responsabilité de plusieurs dizaines de milliers de morts qui auraient pu être évitées.

 

Bon, voyons maintenant les données recueillies par l'ANSM. On dit souvent que seuls 5% des incidents ou accidents vaccinaux passent le crible des déclarations, parole de chercheurs épidémiologistes (vous retrouverez ce chiffre sur internet).
En tous cas, l'épidémie de sclérose en plaque suite au vaccin de l'hépatite B est toujours nié alors qu'on connait tous une ou deux personnes qui l'ont développée quelques temps après s'être faite vacciner. Circulez, y a rien à voir.

 

Les chiffres que je vais vous exposer sont consultables dans des pdf téléchargeables ici (récupérez-les vite avant qu'on les planque ailleurs)  : https://ansm.sante.fr/dossiers-thematiques/covid-19-vaccins/covid-19-suivi-hebdomadaire-des-cas-deffets-indesirables-des-vaccins

 

Je vous laisse parcourir vous-même les documents en détail. Dommage qu'aucun journaliste n'ait daigné le faire, à part Laurent Mucchielli, un sociologue, qui avait publié une très bonne étude sur le blog de Médiapart et dont l'article a été retiré pour cause de violation de « la charte ».
On le retrouve ici : https://altermidi.org/2021/08/06/le-texte-de-laurent-mucchielli-depublier-par-mediapart/ 

 

Maintenant quelques chiffres. Voici ce qu'on constate comme effets secondaires depuis le début de la vaccination et jusqu'à début juillet 2021 :

 

  Pfizer Moderna AstraZeneca Janssen Total
  En nombre Pour 10.000 En nombre Pour 10.000 En nombre Pour 10.000 En nombre Pour 10.000 En nombre Pour 10.000
Nombre d'injections 42 524 000   5 189 000   7 211 000   610 000   55 534 000  
Incidents non graves 22 700 5,338 4 615 8,894

16 880

23,409 147 2,410 44 380 7,991
Incidents graves 8 689 2,043 1 050 2,024 5 191 7,199 96 1,574 15 037 2,708
- dont mise en jeu du pronostic vital 2 551 0,600 50 0,096 247 0,343 4 0,066 2 853 0,514
- dont décès 761 0,179 44 0,085 170 0,236 7 0,115 982 0,177
- dont affections du système nerveux 2 497 0,587 348 0,671 1 485 2,059 44 0,721 4 377 0,788
- dont problèmes cardiaques 1 227 0,289 136 0,262 496 0,688 15 0,246 1 875 0,338
- dont problèmes respiratoires 1 074 0,253 123 0,237 657 0,911 13 0,213 1 868 0,336
- dont problèmes vasculaires 1 729 0,407 171 0,330 947 1,313 21 0,344 2 870 0,517
- dont troubles psychiatriques 175 0,041 17 0,033 82 0,114 2 0,033 276 0,050
- dont troubles système immunitaire 166 0,039 25 0,048 32 0,044 1 0,016 224 0,040
- dont invalidité ou incapacité 460 0,108 25 0,048 121 0,168 1 0,016 607 0,109
                     
Nombre d'injections chez les 12-25 ans 3 728 000   387 000   59 873   Non fourni   4 174 873  
cas graves chez les 12-25 ans 224 0,601 Non fourni   288 0,399 Non fourni   513 0,711

 

On qualifie d'effet indésirable grave, le décès, un effet mettant la vie en danger, de provoquer une invalidité ou incapacité importante ou durable, une prolongation de l'hospitalisation, ou se manifestant par une anomalie ou malformation congénitale (qui sera donc transmise à la descendance).

 

Début juillet, on devait être dans les 110.000 morts du covid.

Avec les 982 morts dus à la vaccination, on fait presque 1% du total de morts du covid en France ! Pas mal, non ?

 

Et les pauvres 607 personnes qui sont restées invalides après s'être faites vacciner ? Qui en parle dans la presse ?

 

Et accessoirement, on a 2.853 personnes qui ont failli y laisser la peau. 

 

Sur cet article https://www.nouvelobs.com/coronavirus-de-wuhan/20210415.OBS42836/infographies-qui-sont-les-100-000-morts-du-covid-en-france.html on voit qu'au 15 avril 2021, il y avait eu 64 morts cumulés chez les moins de 30 ans, bref pas ce qu'on pourrait appeler une hécatombe.

Par contre, il y a 513 cas graves chez les 12-25 ans suite à la vaccination à début juillet.
Alors, que dire du rapport bénéfice / risque pour les moins de 30 ans ? Il faudrait les mettre en danger pour atteindre une hypothétique immunité de groupe avec ces produits, alors qu'ils se contaminent très bien entre eux sans que ça coûte quoi que ce soit à la collectivité ?
Laissez-les s'aimer, s'embrasser, faire leurs anticorps, au lieu de leur injecter ces produits pas si inoffensifs que ça et n'écoutez pas les marchands de peur. 

 

Si on regarde ce qu'il se passe en Israël et en Angleterre, où la couverture vaccinale est bien meilleure qu'en France depuis plusieurs mois, on constate que le variant Delta n'a que faire de cette couverture et qu'il la contourne allègrement.
Pour ma part, je pense qu'il y a de bonnes chances pour qu'au fil des variants, nos organismes finissent par développer des immunités croisées, comme c'est le cas pour la grippe saisonnière.

Après tout, nous n'attrapons pas la grippe tous les ans, non ? Pourtant il y a une nouvelle version chaque année, ainsi qu'une version du vaccin pour ceux qui le souhaitent.

 

Les personnes les plus gravement touchées par le covid 19 sont les personnes de 75 ans et plus.
Si elles souhaitent se faire vacciner, c'est leur droit et dans cette tranche d'âge le taux de mortalité est assez élevé pour justifier le risque du vaccin. Que chacun puisse choisir librement, c'est tout ce que nous demandons.

 

N'oubliez pas qu'il existe des traitements efficaces, que ce soit en médecine conventionnelle ou en homéopathie. Sachez-le et faites-le savoir !

Cherchez des médecins courageux et assez intelligents pour faire autre-chose qu'ânonner le discours officiel et vous laisser agoniser en attendant votre hospitalisation.

 

Et surtout, faites-vous votre propre idée en regardant et interrogeant autour de vous dans la vraie vie et ne prenez pas pour argent comptant ce que disent la télévision ou les réseaux sociaux. Il y a des fous furieux dans les deux camps.
Par exemple, une vidéo circule sur les réseaux sociaux d'une dame qui commence par nous expliquer que le vaccin Pfizer ne contient quasiment rien d'autre que du graphène. Ceci aurait été découvert par quelqu'un qui a réussi à se procurer une dose dans des conditions dignes de James Bond, alors qu'on doit trouver assez facilement des fonds de doses un peu partout là où ça vaccine. Puis plus loin, elle nous explique que le SarsCov 2 n'existe pas, alors qu'il a été clairement identifié, et même séquencé par le Professeur Montagnier, pourtant pas très favorable à cette vaccination de masse !


Donc attention, recoupez les informations, vérifiez les sources, ne cédez pas à la peur insufflée par les deux camps, en cette période trouble et agitée.

Par exemple, faites les comptes des personnes autour de vous ayant eu des gros problèmes avec la maladie ou le vaccin. Combien ont été malades bien qu'ayant été vaccinés ? Connaissez-vous plus de personnes ayant eu des formes graves parmi les vaccinés ? Les non vaccinés ?
Observez, comptez, faites-vous votre idée, recoupez toutes ces informations.
Est-ce que ce que vous voyez autour de vous correspond à ce qu'on vous raconte ?

 

Si avec tout ça vous restez convaincus que chacun a le droit de choisir son traitement, de vivre dignement et de laisser les autres faire de même, alors allez manifester tous les samedi ! Montrez au gouvernement que la démocratie n'a pas envie de mourir face aux marchés.

 

Le gouvernement n'est pas la France. Il en fait partie, mais la France c'est aussi chacun d'entre-nous.
Alors, si une bonne partie de la France dit : « Non, je ne veux pas ça ! », que fera le gouvernement ?

Ne vous résignez pas, battez vous jusqu'au bout ! Discutez calmement avec ceux qui ne sont pas de votre avis.


Ce gouvernement et une bonne partie du parlement essaient de nous diviser par la peur afin de nous imposer leurs vaccins, quelles qu'en soient les raisons.


Restons unis, expliquons-nous calmement, que nous ayons envie ou pas de nous faire vacciner.


Et face à cette unité, ils seront bien obligés de revoir leur position et de nous rendre notre liberté, notre égalité et notre fraternité … ou de nous déclarer une guerre ouverte !

 

En attendant, continuez à écrire à vos élus, signez des pétitions, faites des recours juridiques et tous à la manif samedi !

 

Service gratuit simple et accessible à tous

Créer mon site Internet
Créer un blog avec